Pays-Bas : Les pieds sur terre: L'Âme des Peuples par Gerald de Hemptinne

Pays-Bas : Les pieds sur terre: L'Âme des Peuples

Titre de livre: Pays-Bas : Les pieds sur terre: L'Âme des Peuples

Éditeur: Nevicata

Auteur: Gerald de Hemptinne


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Gerald de Hemptinne avec Pays-Bas : Les pieds sur terre: L'Âme des Peuples

Livres connexes

Parce que pour connaître les peuples, il faut d’abord les comprendre

Protégés de la mer du Nord par un rempart de dunes et de digues, les Néerlandais veillent sur leurs polders. Ils ont même fini par assimiler leur pays, le « modèle » qu’il incarne, à cette organisation méticuleuse de la terre.

Cette lutte acharnée contre les eaux, menée depuis des siècles, a forgé l’âme d’un peuple fier de ses racines mais le regard résolument tourné vers le large. Son attachement profond à la collectivité, sa tolérance soigneusement orchestrée et un solide esprit d’entreprise forgent la nation et lient ses membres.

Du Siècle d’Or à la modernité de Rotterdam, en passant par le « magasin général » qu’est Amsterdam et la « ceinture de la Bible », bastion conservateur qui traverse le pays de part en part, ce livre propose quelques pistes pour découvrir les passions néerlandaises. Et mieux les comprendre. Au fil de ce voyage, c’est un pays fait de paradoxes et de surprises qui apparaît, qui n’échappe pas aux tourments identitaires et quêtes de valeurs contemporaines.

Un grand récit suivi d'entretiens avec Philippe Noble et Désirée Schyns (Les paradoxes, les Néerlandais n'y échappent pas) et Geert Mak (La république du roi).

Un voyage historique, culturel et politique qui permet de mieux connaître les passions néerlandaises. Et donc mieux les comprendre.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

- "[...] Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités [...]. A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps

- "Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir." - Librairie Sciences Po

À PROPOS DE L'AUTEUR

Gerald de Hemptinne a été correspondant aux Pays-Bas pour l'Agence France-Presse et La Libre Belgique (Bruxelles) pendant près de dix ans. De cette immersion, il a gardé un profond attachement pour le pays et ses habitants.

EXTRAIT 

Les Pays-Bas, un pays pas très grand et en apparence plutôt fragile, avec ses pieds dans l’eau, comme les châteaux de sable que construisent les enfants sur la plage pour barrer la route à la marée. Une langue, le néerlandais, presque confidentielle : 26 millions de locuteurs répartis sur les Pays-Bas, la Flandre, le Suriname et quelques îles des Antilles, pas grand-chose comparé à l’anglais, l’espagnol ou le chinois. Pourtant, la perspective des siècles – particulièrement le dix-septième, le Siècle d’or – témoigne d’une culture et d’une économie dont l’envergure dépasse de loin les frontières du pays. À la stupéfaction générale, le populisme, l’euroscepticisme et même le repli identitaire n’ont pas épargné ce peuple réputé ouvert sur le monde. Deux assassinats politiques retentissants l’ont ébranlé à l’aube des années 2000.

Les Pays-Bas ont longtemps fait office de « laboratoire social » du monde et tiraient une étrange fierté d’être systématiquement « le premier » : le premier à ouvrir le mariage civil aux homosexuels, à dépénaliser les drogues douces et l’euthanasie, à légaliser la prostitution et l’avortement… À un tel point que l’on peut se demander si forcer les frontières de l’éthique était pour les Néerlandais un but en soi.