Birmanie : Dieux, or et frontières: L'Âme des Peuples par Guy Lubeigt

Birmanie : Dieux, or et frontières: L'Âme des Peuples

Titre de livre: Birmanie : Dieux, or et frontières: L'Âme des Peuples

Éditeur: Nevicata

Auteur: Guy Lubeigt


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Guy Lubeigt avec Birmanie : Dieux, or et frontières: L'Âme des Peuples

Livres connexes

Parce que pour connaître les peuples, il faut d’abord les comprendre

L’aube se lève sur les collines de Pagan hérissées de temples. Le brouillard du lac Inle se dissipe. À Rangoon, la pagode Schwedagon brille de tous ses feux d’or, tandis que les robes rouges des bonzes ressemblent à des braises prêtes à s’enflammer. La Birmanie est un enchantement pour le voyageur. Les effroyables décennies de dictature militaire, et le combat infatigable d’Aung San Suu Kyi, ont forgé dans ces confins d’Asie du Sud-Est une réalité bien éloignée des pays voisins absorbés par la modernité. Ici, les dieux, les minéraux précieux et les frontières s’entremèlent. Mosaïque ethnique, l’Union de Myanmar, puisque tel est son nom officiel, est un canevas tissé au fil des royaumes bouddhistes, de la colonisation britannique et d’un relief sans pareil, entre l’océan Indien et les contreforts de l’Himalaya.

Ce petit livre n’est pas un guide. C’est un décodeur. Il raconte ce que l’œil ne voit pas, ce que la langue birmane décrypte, ce que les pagodes abritent, ce que cachent les terres lointaines du Triangle d’Or et leurs populations montagnardes Kachins, Shans ou Wa. Le récit d’une passion, nourri par des années d’itinérance dans ce pays alors fermé aux étrangers, accompagné d’entretiens avec des personnalités proches des gens. Et aptes à nous les faire comprendre.

Un grand récit suivi d'entretiens avec Min Ko Naing (J'ai été emprisonné pendant seize ans) et Win Pé (Les militaires sont toujours au cœur du pouvoir birman).

Un voyage culturel, linguistique et politique pour mieux connaître les passions birmanes. 

EXTRAIT

Depuis sa fenêtre, le Birman regarde le monde extérieur en se disant qu’il fait bon vivre là où il est. Résidant dans un espace sacralisé clairement délimité par le stoupa, la pagode et le monastère, il ne veut quitter ni son cocon bouddhisé, ni sa rizière, ni ses palmiers. En ville comme à la campagne, il se sent protégé par ses traditions, sa culture et ses croyances. La Birmanie est un monde bien sécurisé où chacun peut manger à sa faim et vivre à l’abri des cinq calamités traditionnelles : le voleur, le feu, l’inondation, la tempête et les autorités.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

[…] Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un "décodeur" des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités […]. À chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps

Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir. - Librairie Sciences Po

À PROPOS DE L'AUTEUR

Universitaire, géographe, linguiste, Guy Lubeigt a passé sa vie à étudier la Birmanie et à en décrypter les traditions comme l'actualité. Avec l'intelligence du spécialiste et le cœur de l'explorateur.